VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INFORMATION > RDC: des experts internationaux seront déployés pour enquêter sur les violences aux Kasaï

RDC: des experts internationaux seront déployés pour enquêter sur les violences aux Kasaï

RDC: des experts internationaux seront déployés pour enquêter sur les violences aux Kasaï

RDC: des experts internationaux seront déployés pour enquêter sur les violences aux Kasaï

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté vendredi 23 juin à Genève une résolution qui demande au Haut-commissaire des droits de l’homme de désigner une équipe d’experts internationaux incluant des experts régionaux pour collecter les informations et déterminer les faits et les circonstances liés aux violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans les Kasaï.

Selon cette résolution, ces experts devront fournir au Conseil des droits de l’homme de l’ONU ainsi qu’aux autorités judiciaires congolaises les conclusions de leurs investigations pour établir la vérité et s’assurer que les auteurs des crimes soient traduits en justice.

Le conseil a aussi demandé au Haut-commissaire aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein de présenter un rapport oral de l’évolution de l’enquête lors de sa 37e session ordinaire.

Le conseil a par ailleurs demandé au bureau du Haut-commissaire aux droits de l’homme de fournir l’assistance technique nécessaire au gouvernement congolais dans les investigations que mène ce dernier sur les allégations des violations des droits de l’homme et des abus commis dans la région des Kasaï.

«Nous soutenons pleinement l’établissement d’une commission d’enquête internationale et la considérons comme un pas de plus vers l’identification et la poursuite des auteurs de graves violations des droits de l’homme », a déclaré le Haut-commissaire Zeid Ra’ad Al Hussein après l’adoption de cette résolution.

M. Zeid a annoncé que l’équipe d’experts internationaux «mènera son enquête de manière entièrement  indépendante, dans le respect des normes internationales et conformément au mandat qui lui a été conféré par le Conseil».

«La résolution réitère clairement l’importance d’assurer la protection de toutes les personnes qui collaborent avec l’équipe, ce qui souligne la nécessité que le groupe d’experts opère en totale indépendance. Nous comptons sur la pleine coopération des autorités, en particulier pour nous octroyer un accès illimité à tous les sites, dossiers, individus et lieux concernés», a-t-il ajouté.

Des violences ensanglantent les provinces du Kasaï depuis l’année passée. Selon l’Eglise catholique, plus de 3 000 personnes y ont été tuées. L’ONU a recensé 1,3 million de personnes originaires de la région du Kasaï qui ont été déplacées par les violences, et 30 000 se sont réfugiées en Angola.

mk
Top