VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INFORMATION > RD CONGO: La Succession de Tshisekedi se complique

RD CONGO: La Succession de Tshisekedi se complique

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CONSEIL DES SAGES DU RASSEMBLEMENT DES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES ACQUISES AU CHANGEMENT

Après la mort d’Etienne Tshisekedi, le Rassemblement de l’opposition a du mal à trouver un nouveau leader. Il avait promis aux évêques de la cenco de désigner le président du conseil des sages dans les 48h, mais le délai est largement dépassé.

Mardi soir, une nouvelle réunion a eu lieu, mais l’opposition est toujours très loin d’un consensus. L’UDPS, qui n’avait jusqu’ici pas présenté de candidat, revendique ce poste en plus de la primature. 

Des délégués de composantes du Rassemblement de forces sociales et politiques acquises au changement n’ont pas été d’accord avec cette position de l’UDPS qui veut prendre tous les postes alors que la primature lui avait déjà été confiée par plus de 90% des plateformes du Rassemblement.

Les différents délégués ont décidé de poursuivre les discussions mercredi en vue d’élucider les revendications de l’UDPS et d’écouter les autres candidats au poste de président du conseil national de suivi de l’accord, revenant au président du conseil de sages du Rassemblement.

Plusieurs candidats sont déjá en lisse pour ce vide, laissé par la mort d’Etienne Tshisekedi. Il s’agit de : Pierre Lumbi(G7), Jean Bertrand Ewanga(AR), Martin Fayulu(Dynamique de l’opposition), Joseph Olenga Nkoy(Autre aile de Dynamique de l’opposition), Lisanga Bonganga( alliés de Tshisekedi).

Le retour á Kinshasa de Katebe Katoto, frère aîné de Moïse Katumbi risque de pertuber le schema de succession d’Etienne Tshisekedi. Ce dernier ambitionne la primature ou la présidence du Comité de suivi de l’accord, afin de faciliter le retour prochain de son jeune frére, Moïse Katumbi.

Hier mercredi, les composants du Rassemblement n’ etaient toujours pas sur la même longueur d’onde. L’UDPS, qui se croit héritier politique d’Etienne Tshisekedi, revendiquait toujours le poste du président du conseil des sages.

Le MLC de Jean Pierre Bemba, qui juste lá, ne faisait qu’observer le jeu politique qu sein du Rassemblement, considere curieusement á entrer dans le jeu. Fidèle Babala, un fidèle de Jean-Pierre Bemba, déclare vouloir remettre sur la table, la question du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA).

Selon Monsieur Babala, le MLC va clairement exprimer ses ambitions par rapport à ce poste. Etant donné que le Rassemblement ne saurait être juge et partie en dirigeant et le gouvernement et l’instance appelée à s’assurer du bon déroulement de la transition.

Ce nouveau rebondissement dans la course de la succession d’Etienne Tshisekedi au Conseil national de suivi de l’accord(CNSA) complique d’avantage la pénible bataille qui ronge le Rassemblement. Le Rassemblement est sans doute au bord de l’implosion. Si cette divergence n’est pas controlée, elle deviendra cette goutte d’eau qui va faire déborder le vase.

Par Guylain Gustave Moke

Louis Doulon
Luis Doulon est rédacteur au site presidentmoisekatumbi.com
http://www.presidentmoisekatumbi.com
Top