VOUS ETES ICI
ACCUEIL > Analyse sur Moise > RD CONGO: -Moïse Katumbi- Ses 4 piliers d’une vraie démocratie en RDC

RD CONGO: -Moïse Katumbi- Ses 4 piliers d’une vraie démocratie en RDC

Les grands discours sont porteurs d’Histoire. Les discours/declarations de Moïse Katumbi Chapwe, candidat á l’élection présidentielle prochaine en RDC constituent un écho de sa vision pour combattre le sous-développement et la pauvreté et de son combat pour la démocratie et la bonne gouvernance.

Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise. La chute de valeurs démocratiques, les dérives anticonstitutionnelles des dirigeants et le recul de l’État de droit et des libertés individuelles en RDC, poussa Moïse Katumbi Chapwe de démissionner du parti au pouvoir (PPRD ) et du gouvernorat pour la lutte de la démocratisation. 

Abraham Lincoln définit la démocratie comme « le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ». En cela, il met l’accent sur la nécessité pour les gens de prendre en charge les questions qui déterminent leur destin et suggère un lien direct entre le gouvernement et le peuple.

Dans le contexte Congolais, Moïse Katumbi Chapwe, dans sa vision pour le développement, la démocratie sera un aspect crucial pour le développement, mais ce n’est pas seulement la démocratie, du moins telle qu’elle est pratiquée en RDC, qui garantira le développement.

Les expériences démocratiques en RDC laissent un énorme fossé entre les gains attendus de la démocratie et la réalité sur le terrain. Ainsi, des élections défectueuses, des partis politiques faibles, des organes judiciaires et législatifs au rang de figurants, des commissions électorales partiales et des organisations de la société civile faibles ne peuvent créer le changement voulu en RDC.

Dans sa vision pour le développement, Moïse Katumbi Chapwe, a quatre formules magiques pour garantir le développment á travers un processus de la démocratisation:

PrumoMoïse Katumbi Chapwe rendra le pouvoir au peuple, d’être autorisé à avoir le dernier mot quant à la conception et la mise en œuvre des politiques affectant leur vie par le biais de leurs représentants. Lorsque le développement se démocratise de sorte que les gens deviennent en même temps ses agents, ses moyens et sa fin, à ce moment , le développement sera concrétisé .

Secundo, comme il l’a fait au Katanga (2007-2015), Moïse Katumbi Chapwe prône la bonne gouvernance qui doit accompagner la démocratie. Cela permettra d’assurer l’existence de normes démocratiques reconnues et entretenues par le peuple et le gouvernement. Ce dernier doit être proche des gens en impliquant les citoyens/peuple dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et des programmes qui les concernent.

Par conséquent, l’état de droit, l’inclusion, la responsabilisation, la transparence, la méritocratie, la protection des droits de l’homme et des libertés, et la fin de la corruption, ces valeurs démocratiques que respire Moïse Katumbi Chapwe, seront les normes.

TertioMoïse Katumbi Chapwe compte garantir au peuple Congolais la séparation claire des pouvoirs entre les organes gouvernementaux. La concentration du pouvoir et la centralisation sont un lieu commun en RDC et il est donc difficile d’affirmer catégoriquement la différence entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

Les contrôles et les contre-pouvoirs doivent seront institutionnalisées au sein de la classe dirigeante et entre gouvernants et gouvernés pour assurer le partage des coûts et les bénéfices du développement.

Quatro, la démocratie dans la vision de Moïse Katumbi Chapwe, sera accompagnée de tous ses ingrédients essentiels, entre autres : pluralité, des élections régulières libres et équitables, des contrôles et des contrepoids, indépendance judiciaire, état de droit, reddition des comptes, transparence, pour garantir le développement. C’est parceque, une telle démocratie crée plusieurs centres de pouvoir lequel est partagé pour l’intérêt des citoyens.

Moïse Katumbi Chapwe reconnaît que la démocratie et le développement sont des éléments inséparables. Il ne peut y avoir de développement dans sa conception globale si la démocratie est bloquée et vice versa. Par conséquent, la vision  de la démocratie de Moïse Katumbi Chapwe est de garantir le développement, poursuivre la politique de la « nouvelle démocratie » qui signifie essentiellement donner le pouvoir au peuple.

Le peuple doit prendre le siège du conducteur quand il s’agit d’examiner les questions qui déterminent leur destin. La vision de la nouvelle démocratie de Moïse Katumbi Chapwe sera complétée et renforcée par des institutions populaires, la participation populaire, la société civile, le secteur privé, les collectivités locales, les syndicats, les médias, et les groupes religieux, entre autres.

Par Guylain Gustave Moke

Louis Doulon
Luis Doulon est rédacteur au site presidentmoisekatumbi.com
http://www.presidentmoisekatumbi.com
Top