VOUS ETES ICI
ACCUEIL > ELECTIONS 2018 > RD CONGO: L’interview choc d’ Olivier Kamitatu sur BBC Afrique

RD CONGO: L’interview choc d’ Olivier Kamitatu sur BBC Afrique

L’Honorable Olivier Kamitatu, président de l’ARC et Vice président de G7, membre du Rassemblement de l’opposition, s’est déchaîné dans une interview choc sur BBC Afrique ce matin’, sur les conséquences néfastes de la mort clinique de l’ accord de Saint Sylvestre, signé le 31 décembre 2016, sous l’égide de la (cenco), entre la majorité présidentielle et l’opposition.

Son passage á BBC Afrique lui a permis de s’adresser directement aux Congolais pour marteler le leitmotiv du «rassemblement» lancé un puissant message au locataire du Palais de la Nation. ‘ »Le locataire du Palais de la Nation doit remettre les clés au peuple Congolais », a-t-il menacé. 

Interrogé sur le plafond des enjeux politiques du moment en RDC le leader charismatique de l’ARC et la coqueluche des intellectuels congolais,  Olivier Kamitatu n’hésite pas par ailleurs à proposer les grandes directrices pour «déverrouiller les blocages».

L’ accord du saint Sylvestre réduisait le risque d’une transition de 3 á 4 ans comme aurait souhaité la majorité présidentielle, réduit le danger d’une révision constitutionnelle et limite les chances de Kabila de  se re-présenter aux prochaines élections.

L’intervention musclée du vice-président de G7 intervient au lendemain de l’appel d’un mouvement de grève générale lancé par l’opposition, qui a été largement observé lundi dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo, le jour où le président Joseph Kabila consultait la classe politique pour sortir le pays de la crise née de son maintien au pouvoir.

Le président Kabila doit aussi recevoir mardi, lors de deux audiences séparées, les différents délégués qui ont pris part aux discussions directes entre la majorité et l’opposition sous l’égide de la conférence des évêques. Selon des sources de la présidence, il s’agit de baliser la voie pour la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016. Le Rassemblement des forces acquises au changement derrière Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi s’en méfie.

Ces deux rencontres du président Kabila avec les différentes parties prenantes aux discussions directes de la cenco ont été annoncées par les services de la présidence de la République. Elles peuvent être considérées, à juste titre, comme la fin des consultations initiées par le chef de l’Etat aussitôt après avoir reçu le rapport des évêques qui avaient modéré les discussions.

Par Guylain Gustave Moke

Louis Doulon
Luis Doulon est rédacteur au site presidentmoisekatumbi.com
http://www.presidentmoisekatumbi.com
Top