VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INFORMATION > RD CONGO: l’Angola « choqué » par les sanctions de l’UE

RD CONGO: l’Angola « choqué » par les sanctions de l’UE

Le ministre angolais des Affaires étrangères, Georges Chikoti, a déclaré mardi que son pays est « choqué » par les sanctions imposées par l’Union européenne à neuf personnalités congolaises.

L’Angola, la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL) et l’Union africaine sont « choqués par les sanctions imposées par l’Union européenne à neuf personnalités congolaises », a déclaré Georges Chikoti, au terme d’un entretien mardi avec le chef de l’Etat congolais peu avant son voyage vers Kananga, dans la province du Kasaï central. 

Le ministre angolais des affaires étrangères estime « qu’on ne peut pas résoudre les problèmes congolais avec le recours aux sanctions précoces ». Il a promis que l’Union africaine va se réunir pour « analyser la situation et prendre une position qui irait dans le sens de soutenir la RDC et s’opposer à ces sanctions ».

Le conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne a pris lundi 29 mai des sanctions contre neuf personnalités congolaises qui sont interdites de voyage dans l’espace de l’union et dont les avoirs financiers sont gelés.

L’Union Européenne a sanctionné lundi neuf officiels congolais à qui il est reproché « d’entraver la démocratie » et de participer à la « politique répressive du gouvernement » et de violation des droits de l’homme » notamment dans les provinces du Kasaï, au centre du pays.

Ces neuf caciques du pouvoir sont: Lambert Mende, ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Emmanuel Ramazani Shadary, vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, Evariste Boshab, ancien vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Kalev Mutomb, administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Alex Kande, gouverneur du Kasaï central, Jean-Claude Kazembe, gouverneur du Haut-Katanga, Erick Ruhorimbere, général des FARDC, Muhindo Akili Mundos, général des FARDC et Gédéon Kyungu, un chef milicien censé être en résidence surveillé à Lubumbashi.

Par Guylain Gustave Moke

Louis Doulon
Luis Doulon est rédacteur au site presidentmoisekatumbi.com
http://www.presidentmoisekatumbi.com

Laisser un commentaire

Top