VOUS ETES ICI
ACCUEIL > INFORMATION > RD CONGO: Les évêques dénoncent les manœuvres dilatoires à reporter sine die les élections

RD CONGO: Les évêques dénoncent les manœuvres dilatoires à reporter sine die les élections

L’épiscopat congolais a dénoncé, mardi 14 mars, les manœuvres dilatoires de la majorité présidentielle et du Rassemblement de l’opposition visant à reporter sine die les élections présidentielles prévues cette année, conformément à l’accord du 31 décembre 2016.

Les évêques congolais brisent le silence au regard de l’enlisement de l’accord de la Saint Sylvestre qui prône la cogestion de la transition. « Nous craignons des manœuvres dilatoires pour retarder la mise en application de l’accord du 31 décembre et dans les pires, le mettre dans les oubliettes l’accord » s’est attristé, Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Mbandaka-Bikoro et vice-président de la Conférence épiscopale nationale congolaise (cenco). Il porte un regard particulièrement sévère sur l’univers politique du Congo : « Les politiciens n’ont aucun souci du peuple », lâche-t-il. 

Cette prise de position fait suite à une nouvelle fracture créée à l’intérieur de la coalition d’opposition autour de la désignation de Félix Tshisekedi et de Pierre Lumbi, respectivement président de la coalition et président du conseil des sages. Cette fracture de l’opposition a fait changer d’avis certains dissidents qui proposent Joseph Olengha Nkoy, du parti des Forces Novatrices pour l’Union et la Solidarité (Fonus), à la présidence du conseil des sages.

Par ailleurs, une délégation d’hommes politiques de la République démocratique du Congo (RDC) séjourne en Guinée depuis 72 heures, pour solliciter l’implication du président guinéen Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine (UA), dans la résolution de la crise politique en RDC.

Cette délégation est conduite par Félix Tshisékedi, secrétaire général par intérim du parti « Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, opposition) » et fils du feu leader de l’opposition rd-congolaise Etienne Tshisékedi.

Après son audience dimanche avec le président Condé qui préside actuellement l’UA, Felix Tshisékedi a affirmé que cette visite en Guinée s’inscrit dans le cadre de la recherche des solutions à la crise politique en RDC, suite au report de l’élection présidentielle dans le pays.

« Le président Alpha Condé s’est montré très attentif aux problèmes que traversent la République démocratique de Congo », a dit Félix Tshisékedi, avant de précisé que les élections présidentielles qui auraient dû avoir lieux l’année dernière devraient sanctionner la fin du mandat du président Joseph Kabila.

Selon M. Tshisékedi, le pays peine à appliquer les accords politiques trouvés entre le gouvernement et la classe politique pour aboutir à des élections libres et transparentes. « Nous sommes donc venus voir le président Alpha Condé qui est en même temps président en exercice de l’Union africaine pour essayer de trouver la solution », a-t-il affirmé.

Il a rappelé que sa formation politique fonde beaucoup d’espoir quant à l’implication du président Condé et à la recherche d’une solution face à cette crise politique dans son pays.

Par Guylain Gustave Moke

Louis Doulon
Luis Doulon est rédacteur au site presidentmoisekatumbi.com
http://www.presidentmoisekatumbi.com
Top