VOUS ETES ICI
ACCUEIL > Moise Katumbi | candidat aux elections présidentielles de 2018 en RDC

Moise Katumbi candidat aux elections présidentielles de 2018 en RDC

Qui est Moise Katumbi?

Moïse Katumbi Chapwe Soriano, est ‘l’ancien gouverneur de Katanga et l’opposant numéro un du régime Kabila.né le à Kashobwe au sein de l’ethnie bemba, c’est un riche millionaire  homme d’affaires et un homme politique congolais.  il est candidat à l’élection présidentielle reportée pour 2018 en République Démocratique du Congo.

Il a été gouverneur de la province du Katanga sécessionniste de triste memoire, de février 2007 au 29 septembre 2015 Depuis 1997, il est le président du TP(Tout Puissant) Mazembe, club de football congolais, sacré 5 fois champion d’Afrique et finaliste de la Coupe du monde des clubs en 2010.

Moïse Katumbi est décrit comme l’ homme le plus puissant en République démocratique du Congo  et « personnalité de l’année 2015 et  selon un sondage mené par le magazine Jeune Afriqueauprès de ses lecteurs. Le 3 janvier 2016, Moïse Katumbi Chapwe rejoint les rangs de l’opposition et le Front Citoyen 2016. Ce dernier est désigné candidat à la présidence par les opposants du G7 en mars 2016, et par les opposants d’alternance pour la République en mai 2016.

Homme fort, il est l’espoir du peuple congolais, Moïse Katumbi a la majorité des congolais derrière lui pour l’accompagner aux prochaines elections présidentielles en RDC.

RD CONGO: Moïse Katumbi: Sa Vision De La <<Nouvelle Démocratie >>

Les grands discours sont porteurs d’Histoire. Les discours/declarations de Moïse Katumbi Chapwe, candidat á l’élection présidentielle prochaine en RDC constituent un écho de sa vision pour combattre le sous-développement et la pauvreté et de son combat pour la démocratie et la bonne gouvernance.

Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise. La chute de valeurs démocratiques, les dérives anticonstitutionnelles des dirigeants et le recul de l’État de droit et des libertés individuelles en RDC, poussa Moïse Katumbi Chapwe de démissionner du parti au pouvoir (PPRD ) et du gouvernorat pour la lutte de la démocratisation. 

Abraham Lincoln définit la démocratie comme « le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ». En cela, il met l’accent sur la nécessité pour les gens de prendre en charge les questions qui déterminent leur destin et suggère un lien direct entre le gouvernement et le peuple.

Dans le contexte Congolais, Moïse Katumbi Chapwe, dans sa vision pour le développement, la démocratie sera un aspect crucial pour le développement, mais ce n’est pas seulement la démocratie, du moins telle qu’elle est pratiquée en RDC, qui garantira le développement.

Les expériences démocratiques en RDC laisse un énorme fossé entre les gains attendus de la démocratie et la réalité sur le terrain. Ainsi, des élections défectueuses, des partis politiques faibles, des organes judiciaires et législatifs au rang de figurants, des commissions électorales partiales et des organisations de la société civile faibles ne peuvent créer aucunchangement en RDC.

Dans sa vision pour le développement, Moïse Katumbi Chapwe, a quatre formules magiques pour garantir le développment á travers un processus de la démocratisation:

Prumo, Moïse Katumbi Chapwe rendra le pouvoir au peuple, d’être autorisé à avoir le dernier mot quant à la conception et la mise en œuvre des politiques affectant leur vie par le biais de leurs représentants. Lorsque le développement se démocratise de sorte que les gens deviennent en même temps ses agents, ses moyens et sa fin, à ce moment , le développement sera concrétisé .

Secundo, comme il l’a fait au Katanga (2007-2015), Moïse Katumbi Chapwe prône la bonne gouvernance qui doitaccompagner la démocratie. Cela permettra d’assurer l’existence de normes démocratiques reconnues et entretenues par le peuple et le gouvernement. Ce dernier doit être proche des gens en impliquant les citoyens/peuple dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et des programmes qui les concernent.

Par conséquent, l’état de droit, l’inclusion, la responsabilisation, la transparence, la méritocratie, la protection des droits de l’homme et des libertés, et la fin de la corruption, ces valeurs démocratiques que respire Moïse Katumbi Chapwe, seront les normes.

Tertio, Moïse Katumbi Chapwe compte garantir au peuple Congolais la séparation claire des pouvoirs entre les organesgouvernementaux. La concentration du pouvoir et la centralisation sont un lieu commun en RDC et il est donc difficiled’affirmer catégoriquement la différence entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

Les contrôles et les contre-pouvoirs doivent seront institutionnalisées au sein de la classe dirigeante et entre gouvernants et gouvernés pour assurer le partage des coûts et les bénéfices du développement.

Quatro, la démocratie dans la vision de Moïse Katumbi Chapwe, sera accompagnée de tous ses ingrédients essentiels, entreautres : pluralité, des élections régulières libres et équitables, des contrôles et des contrepoids, indépendance judiciaire, état de droit, reddition des comptes, transparence, pour garantir le développement. C’est parceque, une telle démocratie créeplusieurs centres de pouvoir lequel est partagé pour l’intérêt des citoyens.

Moïse Katumbi Chapwe reconnaît que la démocratie et le développement sont des éléments inséparables. Il ne peut y avoir de développement dans sa conception globale si la démocratie est bloquée et vice versa. Par conséquent, la vision  de la démocratie de Moïse Katumbi Chapwe est de garantir le développement, poursuivre la politique de la « nouvelle démocratie » qui signifie essentiellement donner le pouvoir au peuple.

Le peuple doit prendre le siège du conducteur quand il s’agit d’examiner les questions qui déterminent leur destin. La vision de la nouvelle démocratie de Moïse Katumbi Chapwe sera complétée et renforcée par des institutions populaires, la participation populaire, la société civile, le secteur privé, les collectivités locales, les syndicats, les médias, et les groupes religieux, entre autres.

Moïse Katumbi- Un leader Altruiste

Moise Katumbi

Emprunté à l’anglais, le terme « leadership » est souvent utilisé dans le monde politique et celui des entreprises. Le leadership est étroitement lié á la vision ou  l’énergie qui permet aux leaders de continuer, cette force qui leur permet de se mettre en œuvre, qui crée l’action et qui enflamme passionnément ceux qui les suivent.

Alors que Moïse Katumbi Chapwe, candidat à l’élection présidentielle prochaine en RDC, s’impatiente pour étaler, élucider ses grandes lignes de campagne, ses programmes, la moindre des choses est de reconnaître , son leadership et la force qu’ilreprésente dans le monde politique congolais. 

La RDC est privée d’un leadership altruiste et de qualité depuis l’indépendance, manque de dirigeants en synergie avec les aspirations et les rêves du peuple  congolais. Ce  leadership qui libère est devenu difficileà trouver en RDC

l’indépendance, sans doute pour des raisons sentimentales, les Congolais n’ont pas réussi à se rendre compte que les meilleurs leaders et combattants anticoloniaux de la liberté n’étaient pas nécessairement les meilleurs dirigeants pour guider la RDC, indépendante, dans le futurCes leaders indépendantistes sont entrés dans la lutte pour le pouvoir avec des attitudes belliqueuses.

Mais aussi l’indépendance en RDC s’est déroulée dans le contexte du monde bipolaire de la guerre froide, les dirigeants Congolais indépendantseurent un faible pour le socialismeCe genre de sentiment dominant anti-impérialiste et anticolonial lors de l’indépendance du pays poussa de nombreux leaders à commettre une erreur majeure en termes de manque de préscience.

Sans doute un fait plus révélateur est-il que la première génération de dirigeants Congolais n’a pas été remplacée par dirigeants visionnaires et intelligents, en particulier lorsque le premier( Joseph Kasa-Vubu) a été débarqué par un coup d’ÉtatLa RDC a donc souffert d’une « transition permanente » et sans fin entre un mauvais dirigeant et un autremauvais dirigeant. Le régime de Mobutuaccusé de tant d’assassinats politiques, a été remplacé par le régime de Laurent Kabila, qui a manqué de vision et vint le régime de Joseph Kabila, marqué par une répression encore plus violente, un leadership catastrophique.

Les dirigeants Congolais partagent un trait qui les distingue des autres leaders mondiaux : la passion de soi-même. Les dirigeants congolais s’aiment eux-mêmes et forcent presque sans aucun doute leurs sujets à cet amour, jusque dans leurscordes vocales. Des dirigeants comme Mobutu inventaient des expressions comme : Mobutu Sese Seko Nkuku WA Zabangaqui signifiait Mobutu le guerrier qui va de victoire en victoire sans que personne ne puisse l’arrêter.

Moïse Katumbi Chapwe est/sera une rareté au Congo, en ce sens qu’il ne souffre pas de la même passion de lui-même. Il est toujours un dirigeant désintéresséil se donne à la liberté. Il a pu déclarer á New York : « J’ai chéri l’idéal d’une société libre et démocratique, d’un État de droit, fortes institutions plustôt que des  individus forts. C’est un idéal que j’espère accomplir».  Ce rêve, c’est sa vision, source d’inspiration et ligne directrice de ses programmes pour un nouveau congo.

Moïse Katumbi Chapwe a  une vision assez claire de ce qu’il pense de la RDCil ne compte pas contrarier son pays commetant de dirigeants Congolais avant lui« L’alternance et la construction nationale resteront des vœux pieux si elles ne sont pas fondées sur un effort concerté pour éliminer les véritables causes du conflit et de l’injustice passés ». La force de ses convictions, l’intérêt national, son  »Agapao » pour la nation congolaise, est l’essence de son leadership, de sa vision.

Toute vision s’inscrit dans un contexte selon différents critères, tels que le lieu et le temps, sans négliger l’aspect socioculturel où nous sommes appelés. La vision de Moïse Katumbi Chapwe, d’un congo nouveau, d’un Etat de droit, de développement économique et social, s’inscrit donc dans un contexte précis, (de l’alternance politique et le processus de la démocratisation) et doit interpeller ceux qui le suivent.

Moïse Katumbi Chapwe n’est pas le seul à devoir être enthousiaste par la passion de sa vision. Sa vision est contagieuse et il transmet ce feu qui brûle en lui à ceux qui le suivent ou l’entourent.  C’est cette image du futur qui fait battre le cœur de Moïse Katumbi Chapwe et met ses pensées en ébullition afin qu’il mette tout en œuvre pour l’accomplir.

Il serait donc vraiment difficile de séparer le leadership de Moïse Katumbi Chapwe de sa vision. Car il est guidé par cette vision et refuse le statu quo. ‘‘ Une vie portée par une vision est une vie qui va de l’avant et qui se trouve d’ores et déjà en route vers sa destinée’‘, disait François Mitterrand.

C’est par son leadership, lié á sa vision  d’un nouveau Congo, dans un vaste programmes des  réformes, de développement économique et social, d’un Etat de droit, la restructuration de l’armée et la reconstruction du pays, que Moïse Katumbi Chapwe est devenu le point de mire de toute la classe politique congolaise.

 

Vous pouvez aussi lire

RD CONGO: MOÏSE KATUMBI EST PROTÉGÉ PAR DES VOIES DE DROIT !

Mouvements Katumbistes Présenteles Le Bien Fait De Moise Est Les Oeuvres Du Presidant Moise Katumbi

RDC : Moïse Katumbi Dévoile Son Cabinet

MOISE KATUMBI: NOMINATION DU SECRETARIAT GENERAL

Le Mouvement De Moïse Katumbi Tient Sa Première Conférence De Presse

 

Top